Revue du livre urbain Moonshine

No comment 27 views

L’objectif d’Urban Moonshine, je crois, était de donner au peruser un discernement supérieur du whisky. Ce livre était une autre raison de quelqu’un qui a des informations sur la distillation, ainsi qu’une tonne de passion dans le whisky. J’ai découvert que tous les whiskies vendus par une organisation ne sont pas fabriqués par la même organisation. Mon sentiment a changé au sujet de l’industrie du whisky. Je vois aussi son point de vue comment les petites distilleries d’art vont monter rapidement.

Livre urbain Moonshine

J’ai toujours collé avec mon Alchemist 4 inch Still et mon 4 inch Pot Still a rejoint. J’ai découvert que, dans le cadre de ce livre, lors de la consolidation de ces deux exécutions d’un seul whisky de malt à travers les deux images fixes, et ensuite mélanger leurs objets, vous finirez par quelque chose comme Johnnie Walker, un whisky mélangé. Il explique que les lois pour « Scotch » ont changé en 2007 pour que vous puissiez présenter des images fixes pour le mixage. C’est mon événement principal. Je suis donc reconnaissant de ces données.

J’ai également téléchargé certains liens, semblables au graphique d’une distillation – que je peux utiliser et, en outre, des liens, j’ai mis sur mon site Web, je vous en suis reconnaissant. Ce sont là d’excellentes ressources que vous ne pouvez pas découvrir sur le Web.

Je suis convaincu qu’il a composé ce livre, ou les deux partenaires, l’auteur du magazine et le distillateur. Je lui donne dix sur dix. De plus, mon aval.

Le livre a abordé les problèmes d’aller d’un moonshiner dans votre propre maison particulière, à un distillateur spécialisé sous licence et vous a montré comment le faire. Cela me résout un problème avec la réponse idéale. Il expose également les plans d’étage où tout ira. Des recettes fantastiques, pour les purées et les cocktails, malgré la subsistance du grain usé, semblables à Hillbilly Bread. Ma citation la plus aimée était «Moonshiners travaillé à la lumière de la lune une fois et maintenant ils ont leur propre émission de télévision sans scénario».

Le livre passe pas à pas comment faire la chose entière vous-même.

Une note, le créateur n’aime généralement pas la vodka, il dit que c’est l’éthanol «moins expressif» et à haute éprouvette qui n’a pas de saveur ni d’énergie, doit être infusé plus tard. Grand point. Il dit que le succès astronomique est la réussite de 100%. Il aime Whisky et dit que c’est tout américain.

Comme je l’ai dit quelque temps récemment, la seule chose qui a éliminé le plus est le point sur lequel il a déclaré que les lois de Scotch en 2007 ont été levées pour intégrer l’utilisation de COLUMN STILLS pour le mixage. Donc, une fois de plus, mélanger un seul écusson malté dans un pot encore et après cela en cours de course, supposons, votre segment de dix pieds de quatre pouces encore. De plus, dans le cas où vous mélangez les preuves élevées et que vous viviez une deuxième passe à travers votre pot encore et les mélanger ensemble, ce sera sur les lignes similaires de Johnny Walker.

Enorme contre les distilleries artisanales, oui, il souligne les différences. Il y a l’évidence et les secrets de l’échange. J’ai beaucoup gagné auprès d’un spécialiste. Il dit toute la souplesse dans les petites distilleries artistiques. Il favorise l’utilisation du cuivre comme matière, pour la construction continue.

Les premiers 50% du livre ont été l’histoire de la liqueur. Histoires pour les distillateurs de passer chez leurs jeunes. La propagation de la mélasse, le développement de la retenue, les collecteurs de charge qui ont hâte l’enfance et tous les raids et rébellions et avec des dessins. À propos de la distillerie Mount Vernon de la distillerie George Washington et ainsi de suite.

J’ai même connu les définitions vers la fin et j’ai pris quelques mots nouveaux qui sont utiles dans l’industrie. Il montre toujours des signes de changement. J’ai découvert que quand un encore peut démonter du reflux du segment de confirmation élevé au pot encore, il est connu comme un HYBRID STILL. C’est cool, c’est ce que mon Alchemist est, un HYBRID STILL. J’aime le nom à partir de maintenant.

J’ai adoré ce livre. J’ai fait. Je l’ai lu dans 5 jours. Je suis tellement heureux que j’ai fait. J’ai pris beaucoup de choses. Je préférerais ne pas donner les gemmes loin, vous devez lire, mais je peux donner un relevé général ici de ce que vous allez découvrir. Si vous êtes un distillateur de maison ou une distillerie consciencieux dans notre histoire de moonshine aux États-Unis, obtenez-le. Demandez-le sur le Web. Il donne des recettes et des guides étape par étape pour faire un bonheur décent avec un still. Il dit que les lavages de sucre sont en bambou, alors il la pose avec des recettes comme celle du maïs déchiqueté des animaux de compagnie. Il y a des photos étape par étape.

Je pourrais vraiment vouloir lire la deuxième partie. Je dois entrer dans Colin, l’histoire ou le journal des distillateurs, un smidgen plus. Je dois gagner de lui comment il a eu une distillerie aussi décente, ses défis et sa façon de les surmonter. Sa distillerie est KINGS COUNTY DISTILLERY à NY. J’aimerais le rencontrer. Il semble qu’il a une passion considérable pour la distillation. Je peux l’entendre quand il parle de whisky.

author
Author: 

    Leave a reply "Revue du livre urbain Moonshine"